Réussir son blocus avant de le commencer !

Que vous ayez deux cours à représenter ou une dizaine, votre seconde sess ne s’aborde pas comme les sessions de janvier ou de juin. Ici, vous devez jongler avec le stress de la dernière chance et un blocus beaucoup plus long et plus flexible que la ou les deux semaines de blocus imposées pendant l’année. Il s’agit donc de bien s’organiser!

Un Blocus, ça se prépare

Avant le blocus et idéalement avant de partir en vacances au mois de juillet, il est primordial de préparer son blocus. Le but étant que dès votre premier jour d’étude, votre seule préoccupation soit d’atteindre les objectifs du jour.

Préparer ses supports de cours

Il est essentiel que tous les supports de cours utiles durant le blocus soient rassemblés, imprimés et complétés avant de commencer à étudier. Cela vaut donc la peine de consacrer une journée entière avant le blocus à cette tâche :

  • Les supports officiels : syllabus, livres de référence, slides du cours,… en bref, tout ce qui est fourni par le professeur et la faculté.
  • Notes de cours personnelles : les notes prises au cours et qui, généralement, accompagnent les supports officiels. Au besoin, il faudra les mettre en ordre et pourquoi pas, emprunter celles d’un ami qui a réussi son examen en première session.
  • Les tuyaux : les anciens examens, les résolutions d’exercices, les formulaires, les bonnes synthèses,… Attention, c’est généralement les documents les plus difficiles à obtenir, il s’agira de fouiller sur les réseaux sociaux (sur le groupe de la faculté) et dans les différentes ressources créées par les étudiants pour les étudiants (site de stockage en ligne, forum, etc.)… ou en nous demandant tout simplement :-).

Planifier son travail

C’est sans doute l’étape la plus importante mais aussi la plus délicate. Il va falloir planifier son blocus en fonction des jours disponibles et du nombre d’examens à présenter.  

Effectivement, c’est généralement le nombre d’examens à repasser qui va déterminer le nombre de jours à consacrer à son étude. Il existe de très bonnes méthodes pour estimer le nombre de jours nécessaires pour étudier un examen et la difficulté réside surtout dans les sacrifices en terme de jours de vacances… Mais il est clair que rentrer plus tôt de vacances pour travailler est parfois nécessaire et permet de sauver son année.

Pour réaliser un planning efficace, voici les différentes étapes à suivre :

  • Horaire et modalités des examens : la première étape est d’obtenir l’horaire des examens ainsi que toutes les consignes relatives à chaque cours (QCM, cours ouvert, calculatrice,…).
  • Analyse des cours : ensuite, il s’agit d’évaluer chacun des cours à présenter selon trois critères bien définis : la difficulté, le volume et le travail qui a déjà été réalisé.
  • Journée-type : écrire l’horaire d’une journée type de blocus (idéalement entre 7 et 9 heures) avec les heures consacrées à l’étude et les pauses, les marges de manœuvre, les moments où l’étude est la plus efficace,… Cette journée type dépend évidemment de chaque étudiant.
  • Réalisation du planning : sur base d’un calendrier, on rédige un planning le plus précis possible. Lors de l’écriture du planning d’étude, voici les éléments dont il faut tenir compte :
    • Dates d’examen : C’est la première chose à remplir dans son planning, ces dates sont imposées et il faudra donc étudier en fonction.
    • Nombre de jours disponibles : Il s’agit de compter le nombre de jours disponibles pour étudier. On prendra donc en compte l’entièreté du blocus et de la session et on y retirera les jours d’examens (étude peu efficace avant et après) et les journées exceptionnelles (fêtes de familles, évènements, etc.)
    • Nombre de jours par examen : On répartit le nombre de jours disponibles en fonction du nombre d’examens. Bien sûr, il faudra tenir compte de l’analyse du cours faite préalablement pour répartir correctement ce nombre de jours.
    • Révisions et examens blancs : Une fois le nombre de jours de révision fixé pour chaque examen, il faut prendre en compte qu’une (demi-)journée doit être consacrée aux révisions et aux examens blancs.
    • Répartition des jours d’étude : On peut maintenant remplir le planning en répartissant chaque jour d’étude. On fera attention de ne pas rassembler les matières les plus difficiles en fin de blocus pour ne pas se décourager.
    • Détails du planning : On terminera en fixant des objectifs journaliers (ou même à la demi-journée) pour savoir les objectifs à atteindre quotidiennement.

Si vous avez besoin d’un coup de main pour réaliser un planning parfait et maximiser vos chances de réussite, n’hésitez pas à nous contacter. La semaine prochaine, vous entrez en blocus. Nous verrons ensemble les trucs et astuces pour faire un sans faute 😉 !  

En attendant, n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page facebook pour être tenu au courant des prochains articles.

 

Laisser un commentaire